Quelles règles régissent la construction d’une maison en bois ?

terrain-lac-avec-terrasse-boisSi les maisons en bois sont plus rapides à construire et moins coûteuses que d’autres habitats, elles n’en demeurent pas moins soumises à certaines règles. Ces logements peuvent être, en principe, bâtis sur tout terrain constructible. De même, il existe des formalités à accomplir afin que les travaux se déroulent dans de bonnes conditions.

L’obtention d’un permis de construire, une étape indispensable

L’édification d’une maison en bois est soumise aux mêmes formalités que les autres constructions en pierres et en briques. Si la surface de votre future demeure dépasse les 20m2, vous devez faire une demande de permis de construire. Sans ce précieux sésame, il est impossible de commencer les travaux. En revanche, si vous optez pour une extension en bois de votre future demeure et que celle-ci mesure entre 2 et 20m2, une simple déclaration préalable de travaux sera suffisante. Dans ce cas-là, l’accomplissement des démarches est plus rapide. Mais, que ce soit pour un permis de construire ou une déclaration de travaux, vous devez effectuer cette demande auprès de la mairie du lieu de construction. Le dossier à remplir ne sera pas le même puisque celui pour un permis nécessite plus de documents. Et une fois que vous avez reçu l’autorisation, les travaux peuvent commencer !

Quels motifs peuvent justifier un refus de permis ?

Bien que vous ayez correctement rempli votre dossier, il arrive parfois que la mairie vous oppose un refus pour votre projet. D’autant que certaines municipalités sont encore un peu réfractaires à l’utilisation de ce matériau. Dès lors, pour éviter tout refus, il est conseillé aux futurs propriétaires de passer par un architecte ou tout simplement, de confier l’assemblage et le montage de leur maison en bois à un constructeur professionnel. En effet, ces derniers connaissant bien la réglementation qui s’applique ainsi que les démarches à accomplir, ils seront compétents pour vous aider. En outre, pour ne pas que votre projet soit refusé, il est essentiel qu’il soit conforme au plan d’occupation des sols et au plan local d’urbanisme qui sont applicables dans votre ville / commune. Ces derniers définissent l’aspect extérieur que toute construction, en bois ou non, doit respecter afin de s’intégrer au mieux à l’environnement.
Enfin, sachez qu’en cas de refus, vous pouvez faire un recours. Mais pour éviter tout souci, pensez également à consulter les services d’urbanisme de votre région avant de déposer votre demande. Ils pourront vous conseiller en amont et vous aider dans vos démarches.

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas divulguée.

*

top