La Haute-Normandie s’engage à développer la filière bois

filliere-bois-normandieDepuis quelques années, le bois est partout. Objets de décoration, meubles ou encore construction de maisons, il est utilisé dans de nombreux secteurs. Naturel, il est écologique et recyclable. Cette filière est donc en plein développement et permet également de créer des emplois. Et les écologistes ne sont pas les seuls à avoir compris les avantages de ce matériau. L’Etat et la Région Haute-Normandie aussi. D’ailleurs, ces derniers ont décidé de se mobiliser pour que la filière bois se développe davantage d’ici les prochaines années.

Définir des actions en faveur de cette filière

En Haute-Normandie, la nature est très présente. La région profite de nombreuses forêts verdoyantes. La filière bois est donc importante et il serait dommage de ne pas encourager son développement. En décembre 2014, la Haute-Normandie avait signé le Contrat national de filière du Comité stratégie de la filière bois (CSF Bois). Et il y a quelques jours, elle a décidé de s’engager à nouveau via le Contrat régional. L’objectif est le même : valoriser le bois et toutes les activités qui entourent ce matériau. D’autant que dans la région, ce secteur est très important pour l’économie. En effet, la forêt, ressource naturelle, est créatrice d’emplois. Dès lors, il semblait nécessaire de l’optimiser tout en accompagnant les entreprises dans leurs innovations. De même, la Haute-Normandie compte bien communiquer auprès des jeunes et des professionnels afin de les inciter à suivre des formations dans ce secteur. Quatre objectifs ont été définis qui seront suivis jusqu’à la fin 2017 : une gestion durable de la forêt ; une valorisation de cette ressource ; le développement de la filière industrielle par un surcroît de compétitivité ; la création de nouveaux emplois.

La construction en bois, un secteur qui se porte bien dans la région

Aujourd’hui, la Haute-Normandie est considérée comme l’un des leaders dans la construction en bois. En effet, la région est réputée pour ses demeures traditionnelles à colombages que l’on retrouve aussi bien en ville qu’à la campagne. Mais ce ne sont pas les seules. Les maisons à ossature en bois, plus modernes, plaisent aussi beaucoup aux habitants. Par an, environ 250 maisons en bois sont construites. La demande est donc forte et les professionnels ont su y répondre en proposant des maisons durables, résistantes et de très belle qualité. Et ce n’est sans doute que le début !

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera pas divulguée.

*

top